Pourquoi un enfant devient-il obèse ?

L’obésité est une maladie des centres cérébraux qui régulent le poids. Chaque enfant est programmé pour suivre une courbe pondérale prédéterminé que les centres cérébraux régulant le poids cherchent à maintenir en agissant sur l’appétit et le niveau d’activité physique. Lorsque la corpulence programmée est au-dessus des normes (voir ci-dessous), les centres cérébraux augmentent l’appétit et réduisent l’activité physique, et l’enfant devient obèse. Les enfants obèses mangent donc effectivement davantage et bougent moins que leurs congénères, non pas parce qu’ils souffrent d’une gourmandise excessive ou d’une paresse exagérée, mais simplement en raison d’une maladie des centres cérébraux de régulation du poids qui les prédispose à être gros.

Cette maladie est principalement d’origine génétique, expliquant ainsi l’existence très fréquente d’une obésité chez au moins l’un des deux parents. Malgré de nombreuses recherches sur le sujet, notamment effectuées par notre service, nous sommes encore très loin de connaître la nature exacte de cette origine génétique. La flore intestinale, spécifique à chaque individu comme la génétique, pourrait également jouer un rôle en adressant des signaux au cerveau. Des phénomènes acquis peuvent également altérer les centres cérébraux de régulation du poids et conduire à une surcharge pondérale : un choc émotionnel grave, un traumatisme crânien sévère, des médicaments agissant sur le cerveau, l’insuffisance prolongée de sommeil, les pertubateurs endocriniens, etc.

L’obésité de l’enfant doit donc être considérée comme une véritable maladie dont il n’est pas responsable, et non comme un manque de volonté ou la conséquence d’un laxisme éducatif de la part des parents. La méconnaissance des causes de l’obésité et la désinformation largement diffusée autour de cette maladie, souvent par des professionnels de santé, contribuent à la souffrance, la stigmatisation et la discrimination dont sont victimes les enfants obèses et leur famille.

Nous dénonçons et combattons ces notions erronées depuis plus d’une décennie. Grâce à cela, notre service n’est probablement pas meilleur que les autres pour faire maigrir les enfants obèses, mais la prise en charge des enfants et adolescents qui nous sont confiés est de toute évidence moins traumatisante qu’ailleurs.

olfa hafsi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page