Pédiatre : jusqu’à quel âge le consulter ?

Qu’est-ce qu’un pédiatre ?

Le pédiatre est le médecin spécialisé dans le suivi du développement de l’enfant de la naissance à 18 ans et la prise en charge de toutes les maladies de l’enfant. Il doit vérifier qu’ils grandissent et qu’ils s’éveillent correctement, et doit les vacciner. Il peut également conseiller les parents au sujet de l’éducation, de l’hygiène alimentaire et de la prévention des accidents.

Qu’est-ce que la pédiatrie ?

La pédiatrie est la spécialité médicale chargée de l’ensemble suivi médical l’enfant.

La prévention est une des grandes priorités de la pédiatrie, qu’elle se fasse :

  • de manière indirecte par dépistage précoce de maladies néonatales ou génétiques, de retards du développement, de retards de la croissance ou de la puberté,
  • ou de manière directe par vaccination, l’éducation à l’hygiène alimentaire ou à la prévention des accidents des accidents.

« Une des branches importantes de la pédiatrie est la néonatalogie, qui s’occupe particulièrement des nouveau-nés et des enfants prématurés. Par ailleurs, certains pédiatres se spécialisent dans des domaines plus précis comme la cardiologie, la neurologie ou la chirurgie… Toutes les spécialités adultes sont représentées en pédiatrie, il existe par exemple des gynéco-pédiatres ou des rhumato-pédiatres »

Que soigne un pédiatre ?

Le pédiatre assure :

  • la surveillance de la croissance staturo-pondérale (évolution du poids et de la taille en fonction de l’âge) et du développement pubertaire,
  • la surveillance du développement psychomoteur, du langage,
  • la surveillance affective de l’enfant,
  • le dépistage précoce des anomalies ou déficiences,
  • la pratique ou la vérification des vaccinations,
  • la prise en charge des maladies infantiles courantes (varicelle, rhinopharyngite, angine, roséole, diarrhée, bronchiolite, infection urinaire ou pulmonaire…),
  • la délivrance de conseils aux parents : accompagnement de l’allaitement, diversification alimentaire, nutrition, prévention des accidents domestiques, aide à la parentalité.

Quand consulter un pédiatre ?

L’enfant peut consulter le pédiatre :

  • En consultation programmée chez son pédiatre habituel (pédiatre traitant) pour la surveillance de sa croissance et de son développement psychomoteur. Dans ce cas les visites médicales sont adaptées à l’âge de l’enfant et à son état clinique (les consultations seront par exemple plus fréquentes pour un enfant ancien prématuré ou asthmatique). Par exemple, les consultations pourront avoir lieu tous les mois jusqu’à 6 mois, puis tous les 3 mois jusqu’à 1 an, puis tous les 6 mois jusqu’à 4 ans, puis tous les ans,
  • En consultation d’urgence pour la prise en charge d’une maladie intercurrente, fièvre ou tout autre problème justifiant un avis médical rapide. « Aux urgences et en hospitalisation, le pédiatre prend en charge des affections plus graves comme des problèmes infectieux sévères (gastro-entérite aiguë avec déshydratation, bronchiolite sévère, méningite…), les traumatismes ou encore les maladies inflammatoires », ajoute le Dr Mariani-Ecochard.
  • En consultation programmée chez un pédiatre spécialisée, pour un avis ponctuel ou un suivi spécialisé : suivi d’un asthme par un pneumo pédiatre, ou prise en charge d’un retard pubertaire par un endocrino-pédiatre

Pédiatre : de quel à âge à quel âge ?

La prise en charge pédiatrique débute dès la naissance, et se poursuit jusqu’à la fin de la puberté.

Mais il existe quelques exceptions :

  • Aux urgences ou en hospitalisation, l’enfant sera orienté vers un service de pédiatrie s’il a moins de 15 ans et 3 mois (ceci est variable en fonction des structures et des pathologies en cause).
  • Lorsque l’enfant a été suivi pendant plusieurs années pour une maladie chronique par une équipe pédiatrique, il peut être suivi jusqu’à 18 ou 20 ans avant d’être orienté vers des médecins d’adultes
  • Les enfants porteurs d’un handicap mental sont parfois pris en charge par des pédiatres même après l’âge de 20 ans

« En raison du manque de pédiatres en ville, les enfants sont souvent suivis par des médecins généralistes. Il est néanmoins conseillé de prévoir une consultation annuelle avec un pédiatre pour le suivi médical pédiatrique spécifique (développement psychomoteur, croissance, puberté…)

Pédiatre : quelles sont les visites obligatoires ?

Les enfants sont soumis à 20 examens médicaux obligatoires jusqu’à leurs 18 ans : 14 au cours des trois premières années, 3 de la 4e à la 6e année et 3 de la 7e à la 18e année.

Les examens faits dans les huit jours qui suivent la naissance, au cours du 9e mois et au cours du 24e donnent lieu à l’établissement d’un certificat de santé à renvoyer au médecin de la PMI (Protection Maternelle Infantile). L’envoi de ces certificats a 2 objectifs :

  • Sur le plan individuel, proposer aux familles une aide éventuelle selon les besoins, par exemple pour les grossesses gémellaires, les enfants prématurés…
  • Sur le plan de la santé publique, de manière anonyme, assurer un suivi épidémiologique des données de santé périnatale.

Éviter les phrases du type : « Si tu n’es pas sage, le médecin va te faire une piqûre. »

Comment se déroule une consultation ?

Les visites programmées sont axées sur les paramètres de la croissance (poids, taille et indice de masse corporelle), le développement psychomoteur ainsi que la surveillance des vaccinations.
A un âge plus avancé, les examens sont complétés par l’étude de l’audition, de la vision, puis la surveillance du développement pubertaire
Lorsque le motif de consultation est une maladie, le pédiatre se concentre sur les informations recueillies auprès des parents, les signes cliniques et l’examen complet systématique.
Le traitement prescrit dépend de la maladie ; en cas de maladie grave et spécifique, le pédiatre généraliste peut orienter l’enfant vers un spécialiste ou un service d’urgence, pour une prise en charge adaptée.

Préparer sa visite chez le pédiatre

Pour beaucoup d’enfants, la visite chez le pédiatre peut être anxiogène. Pour l’y préparer, il existe des solutions :

  • Bien choisir le moment du rendez-vous en évitant l’heure de la sieste, du biberon ou la fin de journée.
  • Parler du médecin, en expliquant que son rôle est de le soigner.
  • Expliquer à l’enfant en détail comment va se dérouler la consultation. Lui préciser en particulier qu’on va le déshabiller en respectant sa pudeur, que vous resterez auprès de lui
  • Préparer le sac de son enfant avec, en fonction de l’âge, des couches, des produits d’hygiène, le carnet de santé et son doudou. Pour le faire patienter en salle d’attente, il est également recommandé de glisser quelques jouets ou livres dans le sac.
  • Éviter les phrases du type « si tu n’es pas sage, le médecin va te faire une piqûre », car l’enfant risque d’interpréter le vaccin comme une punition.
  • Gérer soi-même ses angoisses face à la consultation médicale : le pédiatre est là pour vous accompagner et vous soutenir, et non pour vous juger,
  • Ne pas oublier de prendre le carnet de santé de l’enfant.

olfa hafsi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page