Les médias sociaux : ce que les parents devraient savoir

Le partage d’information et d’images par les médias sociaux fait partie de la vie quotidienne de nombreux enfants et adolescents. Les médias sociaux permettent aux enfants de communiquer entre eux, ainsi que de consigner et de partager ce qu’ils font en temps réel. À cause de la force des médias sociaux, il n’est pas rare que des jeunes soient en lien avec des gens qu’ils n’ont jamais rencontrés.

Que ce soit par message texte ou par une application pour téléphone intelligent comme Instagram ou Snapchat, les enfants et les adolescents d’aujourd’hui peuvent partager de l’information personnelle qui dépasse de loin ce que leurs parents pouvaient se confier dans leur jeunesse. Il est important que les parents connaissent les diverses technologies qu’utilisent les enfants afin de les aider à rester en sécurité lorsqu’ils sont en ligne.

Les médias sociaux sont en constante évolution; de nouvelles applications sont créées tous les jours. Puisque ce document n’est qu’une introduction, nous avons inclus des liens vers d’autres sites Web susceptibles de vous être utiles.

Qu’est-ce qu’un média social?

Les médias sociaux désignent les sites Web et les applications qui permettent aux gens de communiquer entre eux ou de créer et partager du contenu. Parmi les plateformes populaires auprès des jeunes, soulignons Snapchat, Instagram, TikTok, Facebook, Twitter, YouTube, et Flickr.

Les gens utilisent les médias sociaux de diverses façons :

  • Les profils en ligne : Dans la plupart des sites de médias sociaux, les usagers doivent se créer un profil, qui inclut en général leur nom, leur adresse de courriel, leur date de naissance, leurs intérêts et une photo.
  • Les amis : Selon la plateforme utilisée, les usagers « suivent » ou « trouvent » des amis, qui sont des personnes qu’ils connaissent, tels que des camarades de classe ou des membres de leur famille. Ils peuvent aussi s’en servir pour trouver de nouveaux amis.
  • Les messages textes ou le clavardage : Il est possible d’utiliser les messages instantanés par Internet ou entre téléphones intelligents pour transmettre des messages (p. ex., Messenger sur Facebook, iMessage, WhatsApp, Hangouts).
  • Les murs : Les sites de médias sociaux permettent d’afficher ou d’envoyer des messages de diverses façons. Sur Facebook, par exemple, l’information est affichée sur un « mur ». Selon les paramètres de confidentialité, certains messages sont vus par l’ensemble du public, tandis que d’autres sont réservés aux amis ou aux abonnés.
  • Le partage de photos et de vidéos : De nombreux sites et applications permettent aux usagers de télécharger des photos et des vidéos personnelles ou de partager des vidéos en direct. Ce contenu peut également être public ou privé, selon les paramètres de confidentialité l’usager.
  • Les vlogues : Combinaison des mots « blogue vidéo », les vlogues sont affichés régulièrement dans une plateforme de partage vidéo (comme YouTube) par des personnes qu’on appelle des « vlogueurs » et qui peuvent être suivies par un nombre phénoménal d’abonnés.
  • Les groupes : De nombreuses applications permettent aux usagers de créer des groupes. Les personnes y adhèrent, « aiment » ou suivent ces groupes pour accéder à l’information et tenir des conversations avec d’autres membres.
  • Les jeux : Les enfants et les adolescents visitent des sites pour jouer à des jeux, seuls ou avec leurs amis. Certaines applications contiennent des jeux de hasard gratuits, et bon nombre contiennent des promotions ou de la publicité.
  • Les sites de rencontre : De multiples applications ou sites Web aident des étrangers à se rencontrer pour vivre une relation romantique ou sexuelle.

Comment assurer la sécurité de mes enfants dans les médias sociaux?

  • Informez-vous des programmes et des applications qu’utilisent vos enfants et vos adolescents. Il faut un âge minimal pour s’inscrire à certaines plateformes, mais les enfants peuvent facilement contourner cette exigence.
  • Faites preuve d’intérêt envers la vie de vos enfants en ligne et posez-leur des questions.
  • Dans la mesure du possible, conservez les tablettes et les ordinateurs dans des aires communes où vous pouvez observer vos enfants pendant qu’ils les utilisent.
  • Procurez-vous une protection électronique pour votre famille. Des programmes assurent un contrôle parental qui permet de bloquer des sites Web, de faire respecter des limites de temps, de surveiller les sites Web que consultent vos enfants et leurs conversations en ligne.
  • Suivez les comptes de vos enfants en ligne et informez-les que vous surveillez leurs activités électroniques pour assurer leur sécurité. Certains enfants peuvent créer un faux compte pour déjouer leurs parents.
  • Demandez à vos enfants et adolescents quelles personnes ils « rencontrent » en ligne. Si vous démontrez un réel intérêt, ils se sentiront à l’aise d’en parler. Expliquez-leur qu’il est facile de prétendre être quelqu’un d’autre dans Internet.
  • Parlez-leur de l’importance de maintenir les amitiés en ligne dans le monde virtuel. Expliquez clairement à vos enfants que s’ils désirent rencontrer un ami qu’ils se sont fait en ligne, ils doivent le faire dans un lieu public, en compagnie d’un adulte en qui ils ont confiance.
  • Discutez de ce qui peut être affiché en ligne en toute sécurité. Tout ce qui est affiché en ligne reste dans le monde virtuel pour toujours. Règle générale, vos enfants ne devraient pas afficher quelque chose qu’ils ne voudraient pas montrer à leurs parents ou à leurs enseignants.
  • Il n’est pas toujours possible de contrôler l’information que d’autres publient. Expliquez à vos enfants que l’information et les photos accessibles dans Internet peuvent refaire leur apparition des années plus tard.
  • Expliquez à vos enfants que l’autocorrecteur suscite parfois des malentendus qui peuvent les blesser.
  • Certains adolescents peuvent tenter de trouver des rendez-vous ou des partenaires sexuels dans des sites de rencontre. Parlez-leur de l’importance de privilégier des relations saines et sécuritaires.

Qu’en est-il des limites?

  • Donnez l’exemple de bons comportements dans vos propres comptes de médias sociaux.
  • Établissez des limites et des réglages pour gérer l’utilisation des écrans.
  • Enseignez à vos enfants l’importance de « débrancher » leurs appareils pour passer du temps sans technologie. Les médias sociaux peuvent être agréables, mais ils doivent être considérés comme un divertissement. Rappelez-leur qu’aucun message n’est important au point qu’on ne puisse attendre au lendemain.
  • Rappelez-vous que certains enfants créent des « fils » avec leurs amis virtuels, c’est-à-dire qu’ils communiquent tous les jours pour maintenir des « fils » de communication. S’ils perdent le droit d’utiliser leur téléphone intelligent ou les médias sociaux, ils risquent de ressentir du stress et de l’anxiété à la perspective de ne pas pouvoir maintenir ce « fil ».

Que faut-il savoir au sujet de la confidentialité de l’information en ligne?

La plupart des sites de médias sociaux sont dotés de politiques et de paramètres relatifs au respect de la vie privée, mais ils sont tous différents. Certains sites sont entièrement publics, c’est-à-dire que n’importe qui peut les lire ou les parcourir en tout temps. D’autres sites permettent de contrôler l’accès à vos renseignements.

Les suggestions suivantes vous aideront, vous et vos enfants, à protéger leurs renseignements personnels en ligne :

  • Lisez les politiques de respect des renseignements personnels des sites Web avant de transmettre des renseignements personnels.
  • Vérifiez les paramètres de sécurité de vos enfants pour vous assurer qu’ils ne partagent pas plus d’information que ce que vous souhaitez (p. ex., leur date de naissance ou le lieu où ils se trouvent).
  • S’ils utilisent un téléphone intelligent ou une tablette muni d’un GPS, leurs messages risquent d’être « géolocalisés ». La géolocalisation indique l’endroit précis où la photo a été prise. Assurez-vous que le GPS est désactivé sur les appareils de votre enfant.
  • Dans la mesure du possible, incitez vos enfants à utiliser un avatar au lieu de leur nom.
  • Rappelez à vos enfants de ne pas partager leurs mots de passe, même avec leurs amis.
  • Vos enfants ne devraient pas accepter les demandes d’amitié de personnes qu’ils ne connaissent pas dans la vie réelle ni établir de lien actif avec elles.
  • Expliquez à vos enfants que les affichages sur Snapshat ne sont PAS temporaires comme ils sont censés l’être. Il est possible de faire une capture d’écran d’une photo avant qu’elle s’efface.
  • Encouragez vos enfants à protéger et à respecter les renseignements personnels de leurs amis. Ils peuvent demander l’autorisation avant d’afficher une photo ou une vidéo d’un ami. Ils devraient également savoir ce que leurs amis affichent à leur sujet.

Qu’est-ce que la cyberintimidation?

La cyberintimidation désigne les gestes d’intimidation en ligne. La plupart des interactions sociales en ligne sont positives, mais certaines personnes utilisent la technologie comme mode d’intimidation et de harcèlement. La cyberintimidation prend diverses formes : envoi de messages mesquins par courriel ou affichage de ces messages dans des applications comme Facebook, partage de photos et de vidéos sans autorisation ou exclusion d’une personne qui aimerait faire partie d’un groupe.

Parlez à vos enfants de la cyberintimidation. Si ce n’est pas très grave, suggérez-leur de l’ignorer. Si l’intimidation persiste, est violente ou sexuellement explicite ou qu’elle effraie vos enfants, encouragez-les à vous en parler ou à se confier à un adulte de confiance.

Qu’est-ce que les sextage?

Le sextage consiste à envoyer des messages, des photos ou des vidéos sexuellement explicites dans les réseaux sociaux au moyen de téléphones intelligents ou d’applications. Ces textes peuvent aussi être envoyés par courriel.

  • Demandez à vos adolescents ce qu’ils savent du sextage.
  • Parlez-leur des dangers du sextage. Rappelez-leur que d’autres pourront facilement partager des textes ou des photos transmis en ligne.
  • Rappelez-leur que rien ne disparaît jamais vraiment du monde virtuel. Des amis, des ennemis, des parents, des enseignants, des entraîneurs, des étrangers et des employeurs potentiels peuvent trouver d’anciens messages.
  • Même si la plupart des sites de rencontre (comme Tinder, Grindr, Bumble) sont réservés aux personnes de plus de 18 ans, la plupart des adolescents les connaissent. Dans les services de rencontre en ligne, les usagers peuvent se créer un profil et y télécharger de l’information personnelle et des photos. Les usagers peuvent être incités par d’autres à partager des images inappropriées.

olfa hafsi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page