Le rituel du coucher

Concrètement, le rituel du coucher correspond à un temps de préparation avant l’entrée dans le sommeil, dont vous répéterez chaque jour les mêmes étapes. Un moment que vous partagerez avec votre enfant pour l’aider à trouver la sérénité qui lui permettra de se laisser tomber dans vos bras , en toute confiance.Il faut dire que la séparation qui précède le sommeil est souvent vécue avec beaucoup d’angoisse par les jeunes enfants, qu’ils aient quelques mois ou quelques années. Vos gestes, vos mots, vos intentions permettent cependant de les rassurer.Voici quelques astuces offrent des points de repère rassurants sur lesquels s’appuyer.

Instaurez une atmosphère propice au sommeil

▪️C’est le point de départ de tout rituel du coucher. Baissez le volume sonore de votre voix, tamisez la lumière, déplacez-vous calmement, coupez les éventuelles sources de distraction (radio, télé, console, ordinateur…), et montrez-vous disponible pour votre enfant.

Inventez votre propre rituel du coucher

▪️À chacun son scénario. Certains intègrent dans le rituel du coucher le brossage de dents, d’autres considèrent qu’il commence à la lecture de l’histoire. Mais vous pouvez aussi y glisser un temps de dialogue, un moment câlin, quelques berceuses… bref, tout ce qui rassure votre enfant.

Ne laissez pas votre enfant seul

▪️Pris dans le tourbillon de la fin de journée, vous pourriez être tenté de laisser votre enfant seul pour qu’il se lave les dents, enfile son pyjama ou lise son livre. Parce que vous le considérez grand et autonome. C’est une erreur, sauf s’il vous le demande explicitement. Restez à ses côtés, et couvez-le de votre présence réconfortante. Vous ne regretterez pas les quelques minutes passées à ses côtés lorsqu’il dormira d’un sommeil de plomb.

Armez-vous de tout votre amour

▪️Le rituel du coucher fait partie de ses moments privilégiés pendant lesquels câlins, bisous et mots doux prennent une importance capitale. Pour votre enfant, c’est l’occasion de faire le plein d’amour et de tendresse avant d’affronter seul la nuit. Bref, ouvrez votre cœur.

Ne l’obligez pas à dormir

▪️Si vous n’arrivez pas à vous endormir sur commande, dites-vous bien que c’est pareil pour votre enfant. Ne lui ordonnez pas de s’endormir immédiatement au risque de réveiller ses angoisses. Invitez-le plutôt, s’il indique ne pas avoir sommeil, à se reposer dans son lit

Laissez-vous le droit d’échouer

▪️Ce soir, vous avez planté le rituel du coucher ? Parce que vous êtes vous-même angoissé ? Parce que votre esprit est occupé à autre chose ? Parce que vous n’avez pas l’énergie ? Ce n’est pas grave. Reposez-vous, vous ferez certainement mieux demain. Et n’oubliez jamais que votre enfant n’attend pas de vous que vous soyez parfait, juste vous-même.

olfa hafsi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page