LA SIESTE

Mon enfant ne veut plus faire la sieste

Le repos de l’après-midi pour les enfants.

Moment capital dans l’évolution de l’enfant, la sieste doit faire partie des rites quotidiens des plus petits et sera poursuivie lors de la première année d’école. Pour tout savoir sur la sieste de vos enfants, parcourez notre dossier spécial.

Faire la sieste est indispensable pour les enfants, c’est un moment de calme et de repos qui leur permet de se ressourcer, de récupérer. Faisons le point sur l’importance de la sieste, sur les rythmes de sommeil de l’enfant.

C’est généralement jusqu’à l’âge de 3 ans que l’enfant a besoin de se reposer régulièrement après le repas de midi : c’est le moment sacré de la sieste.
Fatigue et somnolence arrivent en effet souvent après la prise du repas, le besoin de récupération est là.

La sieste de l’après-midi est ainsi indispensable pour l’équilibre de l’enfant en bas âge, il lui permet de régénérer son énergie, de se ressourcer pour mieux appréhender le reste de la journée jusqu’à l’heure du coucher.
Le sommeil a par ailleurs une fonction dans l’apprentissage de l’enfant, il sert à réélaborer les informations enregistrées pendant la première partie de la journée.

La sieste, jusqu’à quel âge et pendant combien de temps ?

C’est en général jusqu’à l’âge de 3 ans que l’enfant ressentira le besoin de faire une sieste mais on ne peut pas dire qu’il y ait véritablement de règles : certains enfants ont besoin de plus d’heures de sommeil que d’autres.
Cela dépend également de l’activité de la journée : un enfant scolarisé fera volontiers une sieste, même d’une heure seulement, à l’école parce qu’il se sera dépensé, aura jouer pendant la récréation, il aura été attentif pendant la classe… alors que l’enfant qui reste chez lui, plus au calme aura probablement moins besoin de la sieste.
C’est ainsi que certains enfants ne font plus de siestes régulières dès 3 ans alors que d’autres vont volontiers dans leur lit jusqu’à 5 ou 6 ans.

La durée de la sieste est elle aussi très variable d’un enfant à un autre. Certains se contenteront d’une petite heure, d’autres dormiront profondément pendant 3 heures…
Généralement, les enfants s’autorégulent d’eux même et si l’enfant continue à dormir c’est qu’il a besoin de récupérer son énergie.

Le seul impératif, quel que soit la durée de la sieste, se situe au niveau du début d’endormissement. Ainsi la sieste doit impérativement se faire en tout début d’après-midi et non pas à 17h00 sous peine d’empiéter sur le sommeil nocturne et de perturber le rythme de l’enfant.
Il convient ainsi de profiter de l’état de fatigue de l’enfant qui suit généralement le repas pour le mettre dans son lit.

L’idéal pour tous les enfants serait de pouvoir se réveiller spontanément d’une sieste mais si le repos de l’après-midi est prolongé à l’excès, on peut se trouver dans la problématique d’une insomnie nocturne…

La sieste doit par ailleurs avoir lieu dans le lit de l’enfant et non pas sur le canapé ou dans la chaise haute, ou dans le parc pour les plus petits.
L’enfant doit être au calme et confortablement allongé sur son lit, dans sa chambre avec si possible un peu de clarté pour lui permettre de faire la différence avec la nuit : laissez les volets entrebâillés.

Si votre enfant refuse de faire la sieste alors qu’il en a encore physiquement besoin, s’il s’endort en fin d’après-midi, vous pouvez lui proposer de lui lire une histoire, confortablement installé dans son lit afin de le calmer.
Pour permettre à un enfant de 3 ou 4 ans de se reposer, vous pouvez aussi lui proposer de prendre quelques livres dans son lit, de les « lire » seul… ou encore d’écouter un peu de musique (des berceuses !) ; il est alors probable qu’il s’endormira rapidement. Le cas échéant, il se sera tout de même reposer au calme pendant une petite heure…

olfa hafsi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page